26.03.2021

Aujourd’hui, la crise sanitaire mobilise de nombreuses forces vives, mais au-delà de l’urgence, elle nous oblige également à repenser nos évidences et nos modes de vie que l’on pensait jusqu’alors inébranlables. Chez Rossel nous sommes convaincus que ‘repenser notre quotidien’ passe par une vision bien plus durable, que l’avenir de notre activité doit s’appuyer sur une vision claire de l’écoresponsabilité.

Une entreprise peut et doit être un vecteur de changements et de solutions à long terme. En 134 ans d’existence, le groupe Rossel a toujours été une entreprise citoyenne, engagée dans sa communauté. En tant qu’entreprise de presse qui a pour ambition d’être progressiste et de faire bouger les lignes, nous avons souvent été parmi les plus prompts à mettre en pratique pour nous-mêmes ce que nous décrivions et préconisions dans nos médias. Il nous a toujours semblé naturel d’être partie prenante dans l’évolution de cette société et des progrès auxquels elle aspirait. 

Au début du XXe siècle, sur le plan social, Rossel fut une des 5 premières entreprises belges à offrir un système de pension complémentaire à ses employés. Sur le plan environnemental, il y a plus de 30 ans, bien avant que cela ne devienne une obligation légale, nous passions au papier recyclé pour nos journaux. Par ailleurs, nos fournisseurs de papier se sont formellement engagés à planter plus d’arbres qu’ils n’en coupent. Enfin, nous travaillons depuis plus de dix ans sur des projets d’énergie verte qui portent leurs premiers effets aujourd’hui. 

Lorsqu’on parle de progrès social, d’environnement ou même plus récemment de mobilité, il est important d’avoir valeur d’exemple, aussi bien dans les choix que nous portons que dans les projets que nous concrétisons.

Diversification des sources d’énergie et des moyens de transport

En 2011, il y a d’abord eu l’installation d’une cogénération de gaz sur le site de notre imprimerie à Nivelles. Une production de chaleur par récupération des déchets de production d’une exploitation voisine du site : la production de 12 tonnes de chicons génère 17 tonnes de déchets qui, une fois broyés, produisent assez d’énergie pour couvrir 60 % de nos besoins en chaleur. 

Cette année est marquée par l’installation d’une éolienne de 130m raccordée directement à la cabine de haute tension de Rossel Printing Company pour alimenter en électricité l’imposante rotative et les bureaux du site qui a rendu fiers tous nos collaborateurs. C’est un moment fort dans notre transition écoresponsable; elle devient le symbole de notre volonté de devenir, plus que jamais un acteur de cette  transition vers une relance verte. 

Il nous aura fallu plus de 8 ans pour obtenir les permis et passer au travers de toutes les contraintes techniques, mais le résultat est à la hauteur de nos ambitions.

Des collaborateurs qui nous challengent au quotidien

Désormais, les principaux bâtiments de Rossel sont équipés de panneaux solaires, qui alimentent directement le parc des batteries de nos voitures de société. Depuis plus de huit ans, nous avons poussé à l’usage de la voiture électrique ou de l’hybride pour tous nos véhicules de direction. C’est un secteur qui doit encore progresser pour être tout à fait vert, mais notre conviction est que la solution se trouve dans la diversification des sources d’énergie et des moyens de transport. C’est aussi pour cela que nous mettons à la disposition de nos employés des vélos et trottinettes électriques à emprunter pour leurs petits déplacements ou rendez-vous extérieurs. Dans le même esprit, nous avons aussi décentralisé certains bureaux pour permettre à nos collaborateurs de se réunir sans avoir à toujours se déplacer vers le centre-ville. Un vrai mix entre télétravail, bureaux flexibles et mobilité douce.

Des dispositifs qui s’inscrivent dans un écosystème qui intègre les transports en commun dont nous avons la conviction qu’ils sont incontournables pour une meilleure mobilité à long terme. En tant que média en prise directe avec la société et ses enjeux, nous réalisons que notre personnel est par essence plus conscientisé sur ces questions et nos collaborateurs nous challengent au quotidien sur ces améliorations…  

Nos priorités pour l’avenir

Quand on parle d’un quotidien plus vert, il serait illusoire de s’arrêter à la production des journaux papier : la consommation digitale sur nos portables et nos tablettes pose également question. Le grand public en est fort peu conscient, mais cette consommation virtuelle a un impact considérable sur l’environnement. Cette préoccupation va certainement nous animer au cours des prochaines années. On débat largement aujourd’hui du stockage des données et de leur coût environnemental réel. Aujourd’hui, la proportion de la partie utile de ce stockage monstre doit être affinée pour en optimiser le bilan carbone et l’impact sur notre planète. 

Parce que les moments de crise permettent souvent de réaligner l’ordre des priorités, il nous apparait aujourd’hui pertinent de communiquer sur ces objectifs qui sont les nôtres. Que ce soit vis-à-vis des gens qui travaillent avec nous ou vis-à-vis des gens qui nous consomment, nous voulons montrer que des choses se passent.

En cette période bouleversée, chacun prend conscience des enjeux et des choix à poser, de l’urgence à traiter ces questions. Nous sommes attachés à l’idée d’informer nos concitoyens sur ces préoccupations, mais également à nous projeter et prendre notre part de responsabilité dans ce mouvement de société totalement en phase avec nos valeurs. Celles d’une entreprise depuis toujours engagée pour un avenir plus juste.

Découvrez notre pleine page parue dans nos titres !